Cet étrange endroit

S c r o l l D o w n

 

Je n’ai pas peur de partir
De partir, de devenir
M’éloigner loin de toi
Vers cet étrange endroit.

Voyage entre les linceuls
Si loin de toi, si seul
Me retrouver là-bas
On me le dit déjà

Comme on viendra me chercher,
Sans le dire, sans l’annoncer
Mystérieux voyageur
Vers cet étrange ailleurs

On me dit
De ne pas avoir peur
On me parle
D’amour et de douceur
Et j’entends
Qu’il fait bon mourir parfois
Sous le vent
De cet étrange endroit… sans toi

Depuis cet écho d’ailleurs
Flotter entre les lueurs
Penché sur les nuages
Te voir sous les feuillages

Je peux croiser ton regard
Tes yeux fixant le hasard
Dessiner ton visage
Tresser les paysages

Souffler des larmes de pluie
Mettre ton cœur à l’abri
Flotter ici où là
Dans cet étrange endroit

On me dit
Que rien n’était réel
On me parle
D’amour universel
Et j’entends
Qu’il fait mal mourir parfois
Sous le vent
De cet étrange endroit… sans toi

Je me raconte tes rêves
Regardant bouger tes lèvres
J’imagine et je plonge
Pour imprégner tes songes

Border ce halo d’amour
Pour qu’il te tienne dans le jour
Me garder près de toi… non
Je ne reviendrais pas

Depuis cet étrange endroit
J’éclaire chacun de tes pas
Chaque instant, chaque jour
Illusions de retours

On me dit
Qu’il ne faut pas lutter
On me parle
D’amour, d’éternité
Mais j’entends
A quoi bon mourir parfois
Sous le vent
De cet étrange endroit… sans toi

On me dit
De ne pas avoir peur
On me parle
D’amour et de douceur
Et pourtant
On n’sait pas mourir parfois
Sous le vent
De cet étrange endroit… sans toi

Paroles : Carole DENAVES – Jean DENAVES
Musique|Chant  : Nicolas RUGOLO
Enregistrement : Home studio

8 comments on “Cet étrange endroit

  1. Je ne sais quelle part j’ai pris dans ce texte, lorsque j’en adapte un (en l’occurrence ici les mots de Carole), j’ai toujours l’impression de minorer l’essence du texte originel (et je ne pense pas que ce soit juste une impression)… mais une chanson a ses règles !

    Pour ce qui est de Nicolas (musique, chant et +) Peut-être est-il la clé, le supplément d’âme palliant ce que je ne saurais traduire. Merci à lui pour son talent (ou à son talent pour lui). A d’autres de dire plus et mieux qu’un pauv’ gars qui à trop le nez dedans pour avoir le recul requis. Une très belle chanson pour moi…

  2. Encore et toujours un très beau cadeau… et pour plusieurs raisons: le texte de base me tenait à coeur parce qu’il fait parti de mes premiers écrits, qu’il a été travaillé par Jean ( un 4 mains…) … que tu as répondu présent pour réaliser cet étrange voyage … pour un texte et cela avec tout ton talent !
    De tout coeur… un grand merci l’artiste !

  3. salut Nicolas,
    une belle réussite et j »aime surtout ta musique qui se glisse entre les mots pour les porter dans un univers de détresse, ta voix se brise toujours dans le bon tempo, bravo !!

  4. …Excellente, cette écriture remise à deux mains ! Qui tombe dans celles de cet Aupositeur belgistanais – qui n’en rate décidément pas une !

    … J’aimerais bien savoir exactement ce qui a été écrit par Maman Ours et par Papa Ours. Le « making of », quoi !

    … J’adore cette guitare, cette voix et cette chanson. Qui pourrait paraître facile mais qui est fichtrement bien pensée et réalisée.

    Bravo, vous tous ! ! !

  5. C’est une très belle chanson … la musique enveloppe vraiment l’esprit du texte … et se dégage toute une atmosphère qui fait visualiser ( chez moi en tout cas) les nuages , la brume , le mystère autour de ce thème pas facile et si bien évoqué ici …

    Bravo aux 3 artistes

    denis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :