Tu sais bien que l’automne
blanchit à l’hiver
le glas se lève et sonne
disperse les poussières
toutes les pierres sont mortes
aux robes des églises
le temps d’un geste avorte
les heures des cerises

se faneront les guerres
de ces papillons fous
un jour de courant d’air
où l’on perdra le goût
de ta peau sur ma peau
de ta bouche à mes lèvres
le matin encore chaud
de cette envie qui crève.

nous nous désaimerons
n’aies crainte c’est écrit
bien après les chardons
de nos corps seuls au lit
le ventre creux d’amour
qu’embrassera demain
l’oubli comme un vautour
en picorant tes reins.

Comme revient lundi
se meurt aussi dimanche
tu peux prendre pari
qu’un jour le chagrin flanche
même s’il mord aujourd’hui
si la lumière dérange
si nos yeux sont de pluies
quand le manque démange.

Je rhabillerai ton corps
éteindrai ma mémoire
je t’appellerai moins fort
au pied de cette armoire
tu oublieras mon nom
sur le bout de ta langue
comme une abjuration
ta voix à me reprendre.

nous nous désaimerons
la vie toujours guérit
après ses coups d’batons
ceux qui en ont souri
nous nous désaimerons,
ou quelque chose comme ça
c’est c’que dit la chanson
c’est ce qu’elle dit.., je crois….

 

Paroles : Milady
Musique|Chant  : Nicolas RUGOLO
Enregistrement : Home studio
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 8.7/10 (3 votes cast)
Nous nous désaimerons, 8.7 out of 10 based on 3 ratings

5 thoughts on “Nous nous désaimerons

  1. Les textes de Milady …..suis fan inconditionnelle!
    Encore un grand bravo Nico!
    Belle émotion,superbe compo!
    Ara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *