Que ce soit dimanche ou lundi
Soir ou matin minuit midi
Dans l’enfer ou le paradis
Les amours aux amours ressemblent
C’était hier que je t’ai dit
Nous dormirons ensemble
C’était hier et c’est demain
Je n’ai plus que toi de chemin
J’ai mis mon cœur entre tes mains
Avec le tien comme il va l’amble
Tout ce qu’il a de temps humain
Nous dormirons ensemble
Mon amour ce qui fut sera
Le ciel est sur nous comme un drap
J’ai refermé sur toi mes bras
Et tant je t’aime que j’en tremble
Aussi longtemps que tu voudras
Nous dormirons ensemble

Nous dormirons ensemble

Nous dormirons ensemble

 

Paroles : Louis Aragon
Musique|Chant  : Nicolas RUGOLO
Enregistrement : Home studio

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 7.9/10 (7 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Nous dormirons ensemble, 7.9 out of 10 based on 7 ratings

6 thoughts on “Nous dormirons ensemble

  1. une autre interprétation de louis aragon , un souvenir celle de Ferrat mais la tienne est très originale et surtout très troublante.De plus ta voix lui donne une profondeur de tragédie qui n’était pas dans Ferrat plutôt espérante et pleine de promesse, la tienne semble plus aléatoire et sans certitude , vraiment j’aime énormément et sincèrement

  2. Nico met à l’honneur un jeune auteur plein de promesses qui avec un peu de chance fera carrière 🙂
    Beau texte, la voix se pose sur un accompagnement discret et se dédie aux mots avec une pudeur qui les grandit. De la belle ouvrage!

  3. 🙂 Comme quoi faire revivre les morts, ça marche le temps d’une chanson…
    Je n’avais pris le temps d’écouter la version de Jean Ferrat, celle que je propose ici pourra certainement en rebuter plus d’un…
    Merci pour votre passage…

  4. J’adore J,Ferrat:sa voix ses mélodies le choix de ses textes..Je peux t’assurer que mème si tu ne fais pas oublier”le disparu”ton interprétation est chargée de beaucoup d’émotion de sensibilitéet la sobriété de l’accompagnement est du meilleur choix.Merci et mille bravos.Claude

  5. Merci Claude, je prends bonne note et aime ton point de vue car je n’essayai pas de faire oublier qui que ce soit, mais bien au contraire faire revivre les mots et peut-être faire connaitre Ferrat sur ce texte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *