1

Tant qu’il restera tes yeux

 

Tant qu’il restera tes yeux dans lesquels vit l’espoir,

Tant qu’il restera des vœux d’un autre chemin au hasard,

Nous continuerons à dire qu’aimer

n’est pas forcément subir

Nous continuerons à rire de ceux qui bâtissent de empires

Écrasant les valeurs qu’ils semblent mettre à l’honneur

En nous montrant des fleurs que l’argent change d’odeur

 

Tant qu’il restera ton ombre pour se souv’nir du soleil

Tant qu’il restera nos songes bien moins finis que la veille

Nous imbiberons les murs

d’amour et de futur

Nous rêverons je te jure au-delà des espérances

nous tenterons l’existence de nos rêves d’enfants

nous n’arrêterons pas la danse de ceux qui s’ aiment vraiment

 

Tant qu’il restera tes yeux qui partagent mon regard

Tant qu’il restera des dieux qui n’imposent pas de croire

Tant qu’il restera des rires ,les cris de nos enfants

Tant qu’il faudra souffrir Nous nous aimerons si fort

Tant qu’il restera tes yeux

Tant qu’il restera tes yeux

Tant qu’il restera tes yeux

Tant qu’il restera tes yeux

Tant qu’il restera tes yeux

Paroles : Troma
Musique|Chant : Nicolas RUGOLO
Enregistrement : Home studio

Aupositeur

A la recherche... Toujours... Tout le temps...

One Comment

  1. J’aime beaucoup la façon dont est abordé le sujet, les tournures et les formules imprègnent bien cette idée du regard… et toi Nico, quel bel prouesse et quel équilibre sur cette corde tendue des mots… un autre regard qui chante bien ces mots. Bravo à tous les deux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *