Quelle vie d’ con

Quelle vie qu’on vit !

Quelle vie d’ con

Quelle vie qu’on vit !

D’aussi loin que le vent

Tourbillonne

Et que nos faux semblants

Déraisonnent

Par delà l’artifice

On est

Ce qu’on est pas

C’est une tendance

Très nette

Aujourd’hui

Nous marchons sur la tête

En dépit

Du bon sens

A l’envers, à l’envers

Quelle vie d’ con

Quelle vie qu’on vit !

Quelle vie d’ con

Quelle vie qu’on vit !

Des poissons

Qui respirent hors de l’eau

Ce lot d’aberrations

Aux infos

Et des progrès notoires

Tous comme

Bien illusoires, illusoires

Y a quelque chose

Qui cloche dans ma tête

Une décadence navrante

Une régression

Constante

Qui corrompt

L’atmosphère, l’atmosphère

Quelle vie d’ con

Quelle vie qu’on vit !

Quelle vie d’ con

Quelle vie qu’on vit !

D’aussi loin que se perdent

Nos mémoires

Dans les coins amers de

Notre Histoire

Sous l’éclat des reflets

On nait

Ce qu’on nait pas !

Nous marchons sur la tête

En dépit

Du bon sens

A l’envers

A l’envers

A l’envers…

Quelle vie d’ con

Quelle vie qu’on vit !

Quelle vie d’ con

Quelle vie qu’on vit !

Paroles : Paroles adaptées d’un texte de Gléboul
Musique|Chant  : Nicolas RUGOLO
Enregistrement : Home studio
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 7.5/10 (2 votes cast)
Vie de con, 7.5 out of 10 based on 2 ratings

6 thoughts on “Vie de con

  1. musique superbe , j’aime cette partition , un peu moins les paroles que je trouvent un peu conventionnelles , mais tellement bien mises en valeur qu’elles passent très bien !!! une belle réussite pour vous deux , bravo à Glesbouboules !!!

  2. Très bon….je l’ai déjà dit !Admirative de ton chant…Tu te balades dans les octaves avec tellement de facilité !!!!Un texte qui fait mouche.
    Bravo!

    1. Merci Ara de venir aussi ici pour l’écoute… Un peu torturé ce texte, j’ai du pas mal le couper… J’espère que Marc ne m’en voudra pas…

  3. Un texte de la boulette pas chanté par lui…. je crois ne l’avoir jamais entendu ! (sourire) Une bonne ambiance et tout ce qu’il faut pour… des talents assurément ! Big bravo !

  4. J’avais pas vu! Un G.Léboul text dérobé par un tiers (une première peut-être)… il falait que je me penche su l’ovni… qui en est d’ailleurs vraiment un!

    Il me semble (je fais semblant car mes souvenirs sont bons) qu’un jour, à l’occasion d’un de mes textes môssieur m’avait dit qu’il était mieux de ne pas dire le “mot” (j’en ai l’air mais le dire à quoi bon…)mais bon, c’est pardonné d’autant plus que je ne partage pas complètement ça; tout dépend de l’humeur et de l’intention… très claire ici.

    “C’est une tendance Très nette Aujourd’hui
    Nous marchons sur la tête en dépit Du bon sens…”

    Voilà ce que je n’aime pas du texte, et dans les sons, et dans l’intention (j’aime bien me débarrasser direct). Tout le reste est bien, on sent un vrai débordement mêlé au savant calcul du bonhomme qui ne saurait débarbouiller sa rage sans (au moins) une bonne idée et conceptualiser un peu.

    Pour la zizique, c’est vraiment hors champ, l’ambiance joyeuse (lol) est respectée ainsi que le minimalisme convaincu de la déclaration. J’adore le contre-pied du mélodiste qui scande ici, s’appuie sur les mots et la rythmique, élague le superflu et (donc) nous sert une ambiance digne des nuits tropéziennes (re lol).

    … Un ovni les gars… bravo à vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *